/medias/image/19310653345c98b3fa56ab9.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Interview de Ghislain Rouëssé, Co-Fondateur de Billee

Startup Dauphinoise

-

30/01/2018

Pauline Godard, Chargée de communication de Dauphine Alumni : Qu’est-ce-que Billee ?

Ghislain Rouëssé, Co-Fondateur de Billee : Billee est une application qui permet de régler son addition au restaurant en 1 minute. Vous ne dépendez plus de l’affluence ou de la bonne humeur du serveur. Plus la peine d’attendre, l’addition, la machine à carte et la note de frais. Pour cela, il vous suffit d’ouvrir l’application et d’y renseigner le numéro de table (ou de flasher un petit QR code) qui se trouve sur la table. Vous avez directement accès au détail de l’addition de votre table. On sélectionne les plats consommés, on peut partager les plats et les boissons, on valide, on se lève et on part ! Il n’y a aucun cash à sortir et l’on peut aussi laisser directement un pourboire sur l’appli.

PG : En quelle année avez-vous créé votre Startup ? 

GR : Nous avions une ébauche du projet fin 2016, mais nous avons vraiment commencé à développer la solution en février 2017. 

Pendant cette année 2017 nous avons pu affiner le projet afin d’obtenir un produit assez abouti et tester la solution en situation réelle. Aujourd’hui nous sommes arrivés à un niveau de maturité suffisant pour commencer à nous faire connaitre. Dans les mois à venir nous allons lever des fonds pour accélérer notre déploiement et ainsi offrir une nouvelle expérience au restaurant à de plus en plus de monde !

PG : Comment avez-vous eu l’idée de créer Billee ? 

GR : L’idée nous est venue assez simplement, nous étions avec Jan (un des co-fondateurs) à la terrasse d’un restaurant, cherchant des idées de start-up, principalement dans la digitalisation d’expérience client. Au moment de payer, c’était une évidence ! Nous avons perdu 15 minutes à attendre le serveur, l’addition et la machine à carte… Perde 15 minutes alors que l’on veut juste payer et partir… Quand on y pense c’est aberrant… En allant échanger avec les restaurateurs que Jan connaissait, nous avons pu constater qu’eux aussi avaient fait le même constat et que cela représentait pour eux un vrai manque à gagner. Il y avait une vraie opportunité d’autant plus que dans les pays où ce type de solution existe déjà (Etats-Unis et en Chine) c’est un vrai succès. 

Nous avons été rejoints ensuite par Fernand, notre développeur qui partageait le même constat que nous : le trio était formé. Un trio parfaitement complémentaire. Jan (ESCP) a travaillé dans le conseil auprès de restaurateurs et des franchises en France, s’occupe aujourd’hui du B2B. Fernand notre lead dev a un profil 100% tech (passé par EPITA puis par des startups et des grands comptes de la FinTech). Quant à moi, après avoir étudié la finance à Dauphine, le marketing stratégique à l’ESSEC et travaillé dans le conseil en stratégie je suis en charge du B2C et product owner.

L’idée est arrivée au bon moment. En effet, en plus du développement exponentiel de l’usage du paiement mobile, la mesure de la loi Sapin 2 poussant les commerces (incl. restaurateurs) à changer leur caisse pour se mettre aux normes était une vraie opportunité pour déployer notre service. Ce changement de parc nous permet d’intégrer notre produit à des solutions de caisses beaucoup plus modernes.

PG : Comment organisez-vous vos démarches commerciales ?

GR : Notre but est de limiter les embauches de commerciaux car cela coûte très cher et les restaurateurs en reçoivent 10 par jours. Notre démarche commerciale s’articule autour de trois axes, les sociétés de caisses enregistreuses qui commercialisent notre offre et avec lesquels nous avons créé des partenariats, le bouche à oreille et l’activation sur internet. 

PG : Vous venez de lancer votre application récemment, comment cela se passe-t-il aujourd’hui ?

GR : Aujourd’hui, nous en sommes aux balbutiements. Depuis décembre l’application est 100% live, nous avons 7 restaurants et 300 téléchargements ce qui est très encourageant, mais ce n’est que le début !

PG : Dans quels restaurants pourrons-nous utiliser Billee ?

GR : Pour l’instant nous nous concentrons sur Paris. Aujourd’hui nous sommes dans sept restaurants, le Sorella près de Dauphine qui fait de délicieuses pizzas, Kiez : deux supers biergarten (bars allemands) dans le 18ème et le 19ème, le Breizh Café : les meilleures crêpes de Paris, Oggi un très bon italien dans le 14 ème, les Reinettes dont la spécialité est les cuisses de grenouilles et le tout dernier Chez Antjia un succulent restaurant taïwanais. Nous espérons en avoir 10 de plus en février (ce qui est plutôt bien parti).

PG : Comment s’est passée votre intégration au sein de l’incubateur ?

GR : Super bien ! L’ambiance est très bienveillante et l’accompagnement très « quali ». Dès notre arrivée il s’est installé une proximité qui fait que nous avons beaucoup échangé sur les différents outils, sur nos différentes visions... Ces interactions sont très riches.

PG : Quels sont les avantages à être incubé pour le développement de votre startup ? 

GR : Il y a des avantages financiers mais aussi de mise à disposition de locaux. Intégrer l’incubateur est une vraie opportunité et permet de bénéficier d’une bourse de la Mairie de Paris et d’un prêt d’honneur. Aussi, les liens que l’on noue avec les autres startups nous permettent d’apprendre beaucoup et d’être beaucoup plus alertes que si l’on restait entre nous. En même temps Cécile et Estelle, nos deux Start-up managers, animent très bien cette communauté et nous permettent d’avoir accès à plein d’autres perks, beaucoup plus intéressants que si l’on s’était battu tout seul dans notre coin.  Enfin, la réputation, l’incubateur peut s’enorgueillir d’un beau track record. De très belles réussites sont passées par ses murs cela nous ouvre des portes !

website: www.billee.fr

Play store  : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.billee.BilleeAppMobile

Appstore : https://itunes.apple.com/us/app/billee/id1236069629?l=fr&ls=1&mt=8

1117 vues Visites

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Startup Dauphinoise

Interview de Laetitia de Roquemaurel et Camille Maillard co-fondatrices de Cokpit

ED

Érika DORWLING - CARTER

30 septembre

Startup Dauphinoise

Interview de Camille Desclée de Maredsous et Gabrielle de Valmont, co-fondatrices de Nap&Up

PG

Pauline GODARD

25 juin

Startup Dauphinoise

Interview de Victorien De Doncker, Président de Tripartie.

PG

Pauline GODARD

18 mars