Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Entreprises - Une success-story made in France

DauphiNews

-

26/02/2020

Une success-story made in France 

Rencontre avec Antoine Flamarion (95), co-fondateur de Tikehau Capital. Il nous en dit plus sur cette aventure  entrepreneuriale française dans le domaine de la finance et de l’investissement. 


Diplômé de Dauphine et de La Sorbonne, Antoine Flamarion intègre Merill Lynch puis Goldman Sachs à Londres dans leur département Investissement pour compte propre. En 2004, il crée Tikehau Capital.


Start-up de la finance créée en 2004, Tikehau Capital est une véritable success-story. Dites-nous-en plus. 

Les aventures entrepreneuriales dans le secteur de la finance en France sont peu nombreuses. La nôtre a nécessité beaucoup de travail et d’énergie, un peu de chance, et surtout une vision claire de ce que nous visions : une société d’asset management alternatif. Dès le début, nous avons fait le choix d’être mutli-classe d’actifs en nous positionnant sur l’immobilier et le private equity, puis la dette privée avec la crise de 2008, et enfin les stratégies liquides. Nous avons aussi décidé d’avoir des fonds propres importants contrairement à ce qui se fait dans le milieu. Aujourd’hui, nous disposons de 3 milliards d’euros de fonds propres ce qui nous permet de nous développer plus rapidement et solidement. Aux côtés du management de Tikehau, nous contrôlons 45 %  de la société.

Nous disposons de 3 milliards d’euros de fonds propres, ce qui nous permet  de nous développer plus rapidement  et solidement. 

Nous avons progressivement étendu notre périmètre d’action à 9 pays, ce qui nous permet de rayonner sur 3 continents. Tikehau est une société internationale qui compte plus de 25 nationalités et qui depuis collecte plus de capitaux à l’étranger qu’en France. Enfin, notre défi est de conserver notre esprit entrepreneurial tout en poursuivant notre développement. 

Vous misez aussi sur une grande proximité avec vos clients. Qu’en est-il ? 

Nous avons toujours été attachés à construire des relations profondes dans la durée. Aujourd’hui, certains de nos investisseurs sont devenus des actionnaires. C’est le cas d’Arkea, de Sogécap ou encore de Temasek… Nous sommes aussi proches de nos clients-investisseurs qui nous confient leurs capitaux, que des entreprises que nous finançons ou dans lesquelles nous investissons. Cette proximité est essentielle pour réussir. 

Un souvenir de notre passage à Dauphine ? 

J’en garde de très bons souvenirs. J’y ai rencontré des gens formidables aussi bien côté enseignant qu’étudiant. Beaucoup de mes amis encore aujourd’hui sont passés par Dauphine. C’est aussi une très bonne formation. D’ailleurs, nous avons 25 anciens de Dauphine dans nos équipes. 

Un conseil aux entrepreneurs qui nous lisent ? 

Les clés du succès sont le courage de prendre des risques, la détermination et la patience. On ne crée pas une société pour faire fortune, mais parce qu’on a envie de travailler dans un secteur donné, de s’y investir et de construire quelque chose de solide dans la durée.


En Bref 

Tikehau Capital est une société de gestion qui gère 23,4 milliards d’euros d’actifs et dispose de 3 milliards de fonds propres.  Elle emploie plus de 480 personnes  réparties dans des bureaux à Paris, Londres, Bruxelles, Madrid, Milan, New York, Séoul, Tokyo et Singapour. 


Retrouvez l'intégralité des articles du DauphiNews N°1 

99 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

DauphiNews

Entreprises - L’intelligence artificielle pour une meilleure exploitation des données

ED

Érika DORWLING - CARTER

18 juin

DauphiNews

Quel réseau social pour quelle info ?

ED

Érika DORWLING - CARTER

15 mai

DauphiNews

Entreprises - L'humain avant tout - American Express

ED

Érika DORWLING - CARTER

12 mai